Massage abdominal : Le secret de guérison de la médecine traditionnelle chinoise

Le massage abdominal comme son nom l’indique se concentre sur les organes internes de l’abdomen. Il permet de relever les différents points d’engorgement du système digestif et de soulager le patient de ses douleurs à la fois physiques et émotionnelles. Il permet de résoudre les problèmes de santé et procure à la fois bien-être et détente.

Le principe

La technique chinoise (Chi nei tsang) est apparentée aux autres techniques de massage taoïstes ou shiatsu dans le sens où elle se base sur le même principe de circulation de l’énergie vitale. Les intestins sont considérés comme un « second » cerveau qui réagit à nos états émotionnels comme le stress, la fatigue et concentre les contrariétés ou les déséquilibres fonctionnels sur des parties anatomiques précises. Cette accumulation d’énergie négative se traduit par des tensions, des douleurs ou des dérèglements du système digestif. Cette massothérapie va permettre de localiser les masses de tension, responsable de nos problèmes de santé, et, de les évacuer.

La séance

Le patient est allongé sur le sol ou sur une table et le praticien va suivre un rituel précis qui passe par une première phase de diagnostic afin d’évaluer la motricité intestinale et de localiser les points de tension. Lors de la seconde phase, ces différents points seront « travaillés » afin de disperser et d’évacuer les crispations. Ces interventions ponctuelles et ciblées sont en général alternées avec des mouvements plus amples et plus généralisés de rotation des mains afin de favoriser la détente. La séance dure environ une heure.

Lire aussi :  Le massage taoïste et ses bienfaits sur votre chemin vers l'excellence spirituelle

Les bienfaits

Le massage abdominal obtient de très bons résultats dans la résolution de problèmes digestifs comme la constipation, les colopathies, les gastralgies. Il améliore, par ricochet, le système circulatoire et respiratoire et provoque le retour d’un bien-être appréciable chez le patient.